COVID-19 Veille éthique, réglementaire et institutionnelle

Mis en avant

Tumisu / Pixabay 

Depuis le 8 avril 2020, la Plateforme Éthique et Biosciences (Genotoul Societal) et la Chaire UNESCO « Ethique, Science et Société » ont mis à disposition de la communauté scientifique un document de veille éthique, réglementaire et institutionnelle sur la COVID-19. Il regroupe des ressources nationales (en français), européennes et internationales (en anglais), classées par thématique.


Coordonnée par Anastasia Constantin (Juriste droit de la santé, ingénieure d’études – CERPOP, Université de Toulouse, Inserm, UPS, Toulouse, France).

Mise à jour finale le 3 septembre 2021

Mise à jour du 03.09.2021 : COVID-19_Veille_Thématiques_03.09.2021

Publication – Une étude conceptuelle interdisciplinaire de l’intelligence artificielle pour aider les pratiques d’évaluation bénéfices-risques

La Chaire UNESCO « Éthique, Science et Société », portée par l’Université Fédérale de Toulouse, vise entre autres à constituer un réseau d’excellence régional, européen et international, tout en y associant une activité de recherche et de publication scientifique sur des thématiques complémentaires.

Le groupe de travail sur le thème de l’Éthique du numérique et de la robotique a ainsi réalisé une publication intitulée : “Une étude conceptuelle interdisciplinaire de l’intelligence artificielle (IA) pour aider les pratiques d’évaluation bénéfices-risques”.

Résumé

“Nous proposons une analyse approfondie des concepts existants de l’IA issus de différentes disciplines : la psychologie et l’ingénierie abordent la notion d’intelligence, tandis que l’éthique et le droit entendent réguler les innovations de l’IA. L’objectif est d’identifier des notions communes ou divergentes à prendre en compte pour qualifier les systèmes d’IA. Les concepts pertinents sont intégrés dans une matrice destinée à aider à définir plus précisément quand et comment les outils informatiques (programmes ou dispositifs) peuvent être qualifiés d’IA, tout en mettant en évidence les caractéristiques essentielles pour servir une évaluation technique, éthique et juridique spécifique aux défis du développement de l’IA. Certaines adaptations de notions existantes des caractéristiques de l’IA sont proposées. La matrice est un modèle conceptuel basé sur les risques conçu pour permettre une qualification empirique, flexible et évolutive des technologies d’IA dans la perspective des pratiques d’évaluation bénéfices-risques, de la veille technologique et de la conformité réglementaire : elle offre un outil de réflexion structuré pour les parties prenantes du développement de l’IA qui sont engagées dans une recherche et une innovation responsables.”

Auteurs : Gauthier Chassang, Mogens Thomsen, Pierre Rumeau, Florence Sèdes et Alejandra Delfin

Cette Chaire UNESCO est placée sous la responsabilité d’Emmanuelle Rial-Sebbag, Directrice de recherche au CERPOP, Responsable de l’équipe BIOETHICS et Responsable scientifique de la Plateforme Ethique et Biosciences (Genotoul Societal) ; sont également impliqués Gauthier Chassang, Responsable opérationnel de la Plateforme, et Mogens Thomsen, Membre.

Pour en savoir plus

IOS Press – Publication en ligne

Save the date : 22 et 23 juin 2021

L’Ecole d’été de la Chaire UNESCO « Éthique, Science et Société » portée par l’Université fédérale de Toulouse réunira, en visioconférence intégrale, les 22 et 23 juin 2021 des chercheurs internationaux sur le thème « Quelle éthique des sciences en temps de pandémie ? ».

Programme-Ecole-dete-Chaire-E2S_2021

Une douzaine d’intervenants de la très grande majorité des continents (Amérique du sud, Amérique du nord, Europe, Afrique, Asie) et de disciplines variées (droit, médecine, sociologie, éthique…) traiteront d’une grande diversité de thèmes : vaccination, recherche, numérique, gouvernance internationale, liens santé/environnement et santé publique… Un atelier à destination des doctorants et des jeunes chercheurs sera également organisé afin de présenter les travaux menés dans le champ de la santé au-delà de la seule thématique de la pandémie, ci-joint l’appel à contribution :

Ouverte à tous, cette Ecole d’été sera suivie sur inscription : https://www.weezevent.com/quelle-ethique-des-sciences-en-temps-de-pandemie-ecole-d-ete-de-la-chaire-e2s

Notez dès maintenant les dates. Pour plus d’information, vous pouvez écrire aux adresses suivantes : emmanuelle.rial@univ-tlse3.fr et christina.watkins@univ-toulouse.fr

Le Comité d’organisation :

Anne-Marie Duguet, CERPOP Inserm-Université de Toulouse

Emmanuelle Rial-Sebbag, CERPOP Inserm-Université de Toulouse

Guillaume Rousset, Université Jean Moulin Lyon 3 (IFROSS)

Laurent Ravez, Centre de Bioéthique de l’Université de Namur, Faculté des Sciences, Institut Esphin, Université de Namur

 

Table ronde UNESCO sur l’éthique de l’édition du génome : A l’écoute de la société. Le 3 mars 2021 de 12h à 14h diffusée en direct via Zoom

La troisième édition des tables rondes sur les questions éthiques liées à l’édition du génome sera centrée sur le thème de l’engagement du public dans les prises de décision qui concernent l’introduction dans la société de nouvelles technologies, dont l’impact sur les valeurs et les cultures de chaque société doit être précisément examiné. .

Cet événement s’inscrit dans la lignée d’une série de tables rondes lancées en 2018 par l’UNESCO afin de sensibiliser les décideurs politiques, les chercheurs et le grand public aux défis éthiques entourant l’édition du génome.

Cet événement s’inscrit dans la lignée d’une série de tables rondes lancées en 2018 par l’UNESCO afin de sensibiliser les décideurs politiques, les chercheurs et le grand public aux défis éthiques entourant l’édition du génome.

Veuillez cliquer ici pour vous INSCRIRE à la table ronde

INTERVENANT.E.S – CONFÉRENCIER.E.S : 

La table ronde sera modérée par le Professeur Hervé Chneiweiss (France), Directeur du Centre de recherche Neuroscience Paris Seine-IBPS, Président du Comité d’éthique de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et membre du Comité international de bioéthique de l’UNESCO. 

Sonya Pemberton (Australie), Productrice TV spécialisée dans la science chez Genepool Productions, primée aux Emmys de 2012 et lauréate par cinq fois de l’Eureka Award pour le journalisme scientifique. 

Kevin Esvelt (États-Unis), Directeur de la Sculpting Evolution Group. Maître de conférences en arts des nouveaux médias et science, MIT Media Lab, Massachusetts Institute of Technology.  

Tesi Aschan (Suède) Conseillère juridique senior auprès de l’administration nationale de la santé et des affaires sociales en Suède (Socialstyrelsen). Membre et ancienne présidente du Comité de bioéthique du Conseil de l’Europe. 

Pour plus d’informations, voir : https://events.unesco.org/event?id=2203233310&lang=1036

¤ le 12 mars 2021 e-colloque ¤ « Analyse des risques en santé. Entre droit(s), sciences, éthique et attente sociétale, Approches européennes et nationale »

Dans le cadre de la chaire DESAPS du Pr. Nathalie De Grove-Valdeyron se tiendront les Journées Louis Dubouis qui associeront cette année la Chaire Unesco E2S coordonnée par Emmanuelle Rial Sebbag, Directrice de recherche Inserm, LEASP, Université Toulouse III-Paul Sabatier.

source : <https://www.ut-capitole.fr/recherche/equipes-et-structures/colloques-conferences-seminaires/analyse-des-risques-en-sante-entre-droit-s-science-ethique-et-attente-societale-approches-europeenne-et-nationale-e-colloque-irdeic-ceec–900928.kjsp?RH=1421829501535>

inscription obligatoire : ici

Nouveau guide du Conseil de l’Europe pour le débat public sur les droits de l’homme et de la biomédecine

« Le Conseil de l’Europe a présenté un nouveau guide qui a pour but d’aider les États membres à ouvrir et promouvoir le dialogue avec le public sur les défis que représentent les progrès de la biomédecine, pour les individus et pour la société.

Essentiellement destiné aux responsables gouvernementaux, aux autorités publiques, aux comités nationaux d’éthique et aux autres institutions et organisations pertinentes, le Guide pour le débat public sur les droits de l’homme et la biomédecine vise à promouvoir une discussion ouverte sur les nouvelles technologies biomédicales, dont les conséquences pour les droits de l’homme ne sont pas seulement l’affaire des experts ou des autorités mais intéressent la société dans son ensemble.

Le guide explique pourquoi le débat public est nécessaire, comment le préparer et comment le rendre efficace et constructif. C’est un outil qui doit permettre d’associer les citoyens à la réflexion sur les questions biomédicales et sur les inquiétudes qu’elles peuvent susciter en ce qui concerne l’intégrité, la dignité, l’autonomie, la vie privée, la justice, l’équité et la non-discrimination entre les êtres humains.

Il donne aussi des exemples illustrant la manière dont le débat public se déroule dans un certain nombre de pays et met en avant les bonnes pratiques tirées de ces expériences. »

> Pour plus d’informations <

EMBO : Nouveau policy report : « Governance of research integrity: Options for a coordinated approach in Europe »

L’EMBO (European Molecular Biology Organization) est une organisation de plus de 1800 chercheurs de premier plan qui promeut l’excellence dans les sciences de la vie en Europe et au-delà. Les principaux objectifs de l’organisation sont de soutenir les chercheurs talentueux à toutes les étapes de leur carrière, de stimuler l’échange d’informations scientifiques et de contribuer à créer un environnement de recherche où les scientifiques peuvent réaliser leurs meilleurs travaux. 

Cette organisation a annoncé la publication d’un nouveau policy report : « Governance of research integrity: Options for a coordinated approach in Europe » qui explore les options pour parvenir à une approche plus coordonnée de la gouvernance de l’intégrité de la recherche et de l’inconduite en recherche en Europe. 

Le rapport, produit par le programme de politique scientifique EMBO avec la contribution d’un groupe d’experts internationaux, examine les avantages et les défis potentiels qui pourraient découler de la création d’un organisme européen, pour aider les institutions à traiter les allégations d’inconduite en recherche. Le rapport décrit les options concernant les rôles, les structures et les sources de financement d’un tel organisme, et comprend des exemples de la manière dont un tel organisme pourrait être mis en œuvre par les organisations européennes existantes.

Tribune Le Monde : Coronavirus : « Substituons temporairement au terme “liberté” de notre devise française celui de “responsabilité” »

Cette tribune Le Monde, traite le sujet du traçage numérique concernant la propagation du Covid-19. La participation de Jérôme Béranger, Stéphane Oustric et Emmanuelle Rial-Sebbag à cette réflexion met en évidence le terme de « responsabilité » dans le contexte actuel, entre libertés individuelles et intérêt public. 

Tribune : Coronavirus : « Substituons temporairement au terme “liberté” de notre devise française celui de “responsabilité” »

Essai clinique et traitement : quelle éthique en cas d’urgence sanitaire ?

© By Pixabay / https://exploreur.univ-toulouse.fr/

La crise sanitaire actuelle liée au Covid-19, ainsi que la recherche active d’un traitement adapté, posent des questions éthiques. Les récents essais cliniques menés par Didier Raoult témoignent de l’urgence de la lutte contre ce virus.

Quatre membres de la Chaire UNESCO Éthique, Science et Société, chercheuses toulousaines du Laboratoire d’épidémiologie et analyses en santé publique, aident à décrypter la situation que nous vivons, pour le magazine Exploreur de l’Université Fédérale Midi-Pyrénées.

Par Bettina Couderc, Anne-Marie Duguet, Anne Cambon-Thomsen et Emmanuelle Rial-Sebbag (LEASP – Université Toulouse III – Paul Sabatier – Inserm)

Source de l’article : https://exploreur.univ-toulouse.fr/essai-clinique-et-traitement-quelle-ethique-en-cas-durgence-sanitaire

Chaire UNESCO Éthique, Science et Société

En juillet 2018 l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées a été lauréate de la première Chaire UNESCO « Éthique, Science et Société ». Ce projet sur 4 ans (2018-2021) vise à constituer un réseau d’excellence des laboratoires de la région toulousaine, auxquels sont associées des équipes internationales (Europe, pays du sud, Canada) afin d’initier des recherches collaboratives relatives aux questions sociétales soulevées par l’innovation technologique (éthique de la recherche, biotechnologie, environnement, santé, numérique, science de l’information). L’objectif est aussi de proposer des enseignements communs et des actions de sensibilisation envers divers publics. Ces actions sont en lien étroit avec les activités de l’UNESCO et entrent dans les attendus de sa dernière recommandation relative à la science et aux chercheurs scientifiques (2017).